Je rentre le soir, pousse la porte laissée ouverte. Les interrupteurs basculés sur du vide, je les actionne plusieurs fois, sans succès. Une ombre se détache du fond de l'appartement et se rapproche, monstre brun fait de tôles assemblées. Je lui demande où est-ce qu'il est ? qu'est-ce t'en as fait ? Pas de réponse. Il reste là embarrassé dans le hall, à attendre que je rouvre les yeux. Je rouvre les yeux. Déverrouille la porte verrouillée depuis matin. Et derrière, personne. Pas le moindre gramme de présence humaine (pas même la mienne).