Il prend place au milieu de nous, ses doigts pressés sur la barre en tête de wagon, crache à voix haute des mots incompréhensibles. Ça y est, nous y voilà : un attentat sur la ligne 14 : l'un de ces fameux suppositoires à détonation programmée par téléphone portable dont ils parlent à la radio. Seul un mot clé pourra lancer la bombe. Kit mains libres déplié, il articule des mots les uns après les autres. Lequel provoquera-seconde l'explosion péri-anale qui nous décapitera ? : colère, encore, banana, méphistophélique ? Suspens...