Il n'avait, en réalité, jamais posé l'oeil sur mes trucs. Et maintenant qu'il les a lus il se prend la tête à deux mains : c'est son oeil qui se venge. Comment peut-on seulement cautionner une merde pareille ? Mais c'est trop tard déjà, le processus est lancé, et même si aucun contrat n'a été signé, la publication reste en ligne de mire. C'en est trop, il ne peut pas envisager que son nom puisse être trainé dans ces mots là, ces phrases. Alors flingue dans la bouche et canon glacé, à vos marques, prêt, feu, etc.