Fini les ongles, je me bouffe les doigts, la peau, la chair, le sang. Phalange après l'autre entre mes dents, je serre, croque, arrache. Je mâche et mâche encore, crache les articulations, m'étouffent sous les os minuscules, racle la peau avec les incisives, les molaires broient les métacarpes, mes mains sont des moignons, mes moignons des manchons de poulet qu'on fait revenir à la poile. J'ai l'odeur de l'huile encore dans la tête et les dents mais ne suis pas rassasié.