Cette fois c'est moi qui pars, craque, fume. Moi qui porte fermée derrière, moi qui bagages faits dans l'urgence, moi qui fuites chroniques désincarnées. Je regarde pas derrière : y a déjà plus rien. Plus rien à sauver, plus rien à croire. Mais tout ça dans ton dos. Car je sais que si je vois ton visage et regard devant moi mes idées ne seront plus que fictions. Peurs primaires-cauchemars venues de moi. Désamorcées devant tes yeux.