Un autre jeu de chaises musicales. Au signal sonore qui fixe la fermeture automatique des portes plus rien n'existe : personne ne bouge : filet d'air frais figé et gueules béantes renversées par les regards accusateurs : qui a perdu ? Peut-être celui qui geint encore au milieu du wagon, les bras ballants, capuche flottante autour des yeux. Sa mère depuis les limbes lui demande d'arrêter de renifler. S'il continue encore reniflera tout le wagon et nous autres corps au hasard décomposés dans un filet de morve entre ses narines. Les officiers bleu marine le trainent de force hors du wagon : les règles sont les règles : il a perdu, il a perdu.