Un bris de verre dans la pupille, un morceau de glace sous l'oeil. Ça coupe quand on regarde en l'air et quand on frotte ça brûle dans la largeur. Le cristal est invisible à l'oeil nu : même dans le reflet du reflet du miroir. Suffit de regarder ailleurs, disent les ombres en blouse blanche. Je regarde ailleurs. Le verre, l'éclat, découpe des arcs dans mon champ de vision. Le soleil au zénith est tatoué méridiens de sang.