À force de coups de hachoir, à force d'amputer arbitrairement la page, de ne laisser sur l'écran que quelques moignons de texte, Coup de tête prépare pour lui-même une version réduite du roman. Au bout du bout des corrections ambulantes, ne restera qu'un seul chapitre, un paragraphe, une phrase, un tweet. Ça pourrait donner, je pense, ceci : « Ma main, main droite, elle tombe. Merde alors. » #toutçapourça