Au bout des quais à l'attendre. Est-il seulement majeur ? Pas sûr. Mais il attend. Au bout des quais il attend. Et lorsque le corps attendu débarque (soutane, faux col, sourire oecuménique), il sourit. Il prononce des mots invisibles. Lui serre la main longuement. Je ne vois pas où est le problème : c'est de la paranoïa, vraiment. De l'anticléricalisme primaire, si ça existe. De l'intolérance religieuse, si c'est possible. Il l'attend au bout des quais, et bien quoi ? Il lui serre la main, et alors ? Il va sans doute finir par la lâcher, cette main. … non ?